Les véhicules électriques : Vue d’ensemble

Date:

Partager l'article sur :

Les véhicules électriques (VE) révolutionnent notre manière de conduire et de comprendre l’automobile. Contrairement aux véhicules traditionnels, les VE offrent une expérience de conduite différente, principalement due à leur système de transmission simplifié.

Tesla Interieur

Les véhicules électriques ont-ils des vitesses ?  

Techniquement, et pour répondre à la question de notre article, tous les VE sont automatiques. C’est-à-dire qu’ils ne nécessitent pas de changement de vitesse manuel grâce à leur moteur électrique qui fournit un couple maximal instantanément. Cela signifie que la majorité des VE fonctionnent avec un seul rapport de transmission, permettant une accélération fluide et constante dès le départ sans avoir besoin d’une transmission pour changer de vitesse.

La distinction principale entre les VE et les véhicules thermiques réside dans leur mécanique interne. Les VE n’ont ni boîte de vitesses, ni système d’embrayage, ce qui les rend moins complexes et potentiellement plus fiables sur le long terme. Cette simplicité mécanique se traduit par une maintenance réduite et ce point est avancé comme l’un des premières raisons de privilégier un véhicule électrique.

Tableau de bord Audi e-tron GT

Bien que la majorité des véhicules électriques soient équipés de transmissions automatiques à rapport unique pour des raisons d’efficacité et de simplicité, certains modèles haut de gamme offrent des transmissions à plusieurs vitesses pour améliorer les performances, en particulier lors d’accélérations sportives ou pour une conduite optimisée sur autoroute. Voici quelques exemples :

  • Porsche Taycan : Ce VE sportif est équipé d’une boîte de vitesses à deux rapports sur l’essieu arrière, ce qui lui permet d’optimiser l’accélération et la vitesse de pointe.
  • Audi e-tron GT : Similaire à la Porsche Taycan, l’Audi e-tron GT utilise également une transmission à deux rapports pour améliorer ses performances de conduite.
  • Lotus Eletre : Bien que les détails spécifiques sur la transmission ne soient pas mentionnés, le Lotus Eletre est un autre exemple de VE haut de gamme qui promet des performances exceptionnelles.
  • Rimac Nevera : Ce supercar électrique est connu pour ses performances époustouflantes et pourrait intégrer une transmission avancée pour gérer sa puissance considérable.

Ces véhicules illustrent comment les constructeurs de voitures haut de gamme intègrent des technologies de transmission avancées pour répondre aux attentes des conducteurs en matière de performances et de sensations de conduite. Ces exemples montrent que, même dans le domaine des VE, il existe une diversité de choix pour les amateurs de voitures sportives et de luxe. 

Comment fonctionne la marche arrière et les vitesses

Les véhicules électriques sont conçus avec une ingénierie innovante qui simplifie la conduite tout en améliorant l’efficacité. La marche arrière est un excellent exemple de cette simplicité : elle est activée en inversant simplement la polarité du moteur électrique, ce qui change la direction de rotation du moteur et permet au véhicule de reculer. Cette méthode élimine le besoin d’une boîte de vitesses complexe pour la marche arrière.

En ce qui concerne les vitesses, la plupart des VE sont équipés d’un système de transmission à rapport unique. Cela signifie qu’ils n’ont qu’une seule « vitesse » qui est optimisée pour une large plage de fonctionnement. Le moteur électrique des VE peut fournir son couple maximal dès les plus basses vitesses, ce qui rend inutile l’ajout de rapports supplémentaires pour la plupart des scénarios de conduite.

Je donne des exemples pour mieux comprendre cette partie. Par exemple, chez le fabricant Tesla, la Tesla Model S utilise une transmission à rapport unique qui lui permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes.

Cependant, il existe des exceptions avec certains VE qui offrent plusieurs rapports de vitesses pour améliorer la performance ou l’efficacité énergétique dans des conditions de conduite spécifiques. Je cite ici la fameuse sportive, la Porsche Taycan qui est équipée d’une boîte de vitesses à deux rapports sur son essieu arrière, ce qui lui permet d’optimiser l’accélération et la vitesse de pointe. Et la faut préciser que le conducteur ne peut, à aucun moment, changer les vitesses lui-même. C’est l’ordinateur qui se charge de tout selon le mode de la conduite : conduite normale, conduite Sport ou Sport Plus.

Le freinage régénératif et la récupération d’énergie

Le freinage régénératif et la récupération d’énergie

La conception de la transmission des VE contribue également à leur capacité de freinage régénératif. Lorsque le conducteur lève le pied de l’accélérateur, le moteur électrique fonctionne comme un générateur, convertissant une partie de l’énergie cinétique du véhicule en électricité, qui est ensuite stockée dans la batterie. Ce système non seulement récupère de l’énergie, mais fournit également un freinage naturel qui réduit l’usure des freins traditionnels.

La récupération d’énergie est une des fonctionnalités les plus innovantes des véhicules électriques (VE), permettant d’augmenter leur autonomie et de réduire l’usure des freins comme je viens de citer dans l’introduction de cette section. Lorsque le conducteur lève le pied de l’accélérateur ou appuie sur la pédale de frein, le système de freinage régénératif transforme l’énergie cinétique du véhicule en électricité, qui est ensuite stockée dans la batterie.

Sur des modèles comme par exemple l’Audi e-tron, il existe une fonction “B” (Brake), dans les palettes situées derrière le volant, permettant au conducteur de gérer avec précision la force de décélération et donc la phase de récupération d’énergie.

La récupération d’énergie est une technologie clé des VE qui influence directement leur autonomie et leur impact environnemental. En effet, des systèmes avancés de récupération d’énergie au freinage permettent non seulement d’accroître l’autonomie des VE, mais aussi de réduire leur empreinte écologique et c’est très important !

En limitant l’utilisation des freins traditionnels, les VE contribuent à la réduction des émissions de particules fines. Cela a un impact positif sur la qualité de l’air et sur l’environnement en général. De plus, le bilan carbone d’un VE, bien que non neutre, est considérablement réduit par rapport à celui d’un véhicule thermique, notamment grâce à la récupération d’énergie et à l’utilisation d’énergies renouvelables.

L’importance du liquide de transmission dans les véhicules électriques

liquide de transmission dans les véhicules électriques

Les véhicules électriques nécessitent un entretien spécifique, et le liquide de transmission joue un rôle important dans leur bon fonctionnement. Bien qu’ils ne requièrent pas d’huile moteur comme les véhicules à combustion, les VE utilisent un liquide de transmission pour assurer la protection et le fonctionnement optimal de leurs composants mécaniques.

Le liquide de transmission dans un VE a pour fonction de lubrifier et de refroidir les engrenages de la transmission. Cela est essentiel pour prévenir l’usure prématurée et maintenir les performances du véhicule. De plus, ce fluide aide à transmettre la puissance du moteur électrique aux roues de manière efficace.

Par exemple et pour avoir une idée, Nissan Leaf recommande de changer le liquide de transmission tous les 200 000 kilomètres pour assurer la longévité et la performance de la transmission. Pour Hyundai et Kia, les deux fabricants suggèrent un intervalle d’entretien du liquide de transmission de 125 000 kilomètres, ce qui est comparable aux liquides de refroidissement de marque supérieure utilisés dans les voitures à essence et diesel.

Conclusion 

En conclusion, les VE représentent une avancée significative dans la technologie automobile. Leur transmission automatique simplifiée offre une expérience de conduite unique, tout en contribuant à une mobilité plus durable. Alors que le marché continue d’évoluer, les VE s’imposent comme une alternative de plus en plus viable aux véhicules traditionnels.

Abderrahmane H
Abderrahmane Hhttps://www.ruedelatech.com
Je suis un passionné de technologie, du webmarketing, développement web et de l'informatique en générale. Avec plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de l’informatique et du webmarketing , je partage mes connaissances à travers des articles high-tech, des guides pratiques et des astuces pour optimiser les performances des appareils numériques. En dehors du web, je suis un amateur de jeux rétro et un fervent défenseur de la cybersécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Les derniers articles d'actualité

Articles en relation

Microsoft dévoile Copilot + PC, une gamme de PC ARM piloter par l’IA

Dans un monde où l’intelligence artificielle (IA) et l’innovation technologique avancent à pas de géant, Microsoft a récemment...

 RetroArch débarque sur iOS et iPadOS

Après l’ouverture de l’écosystème Apple aux applications d’émulation et aux émulateurs de retrogaming, suite à l’adoption du DMA,...